Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Stéthoscope en compote

Stéthoscope en compote

Humeurs d'un médecin de PMI, mère et femme à ses heures

PNNS...

..."-Docteur, il a encore grossi...je ne sais plus quoi faire...(soupir agacé)

-euh, oui enfin c'est normal de grossir quand on a deux ans. Ce qui est moins normal, c'est qu'il a TROP grossi...

-ah çaaaaaaaa, c'est sûr, il fait que manger des bonbons à longueur de journées...(soupir amusé) ; en même temps, entre nous, les légumes c'est pas terrible...hein? ça va, Docteur? J'ai dit un truc ?"

-(...)

Qui achète les bonbons? ("oui, mais c'est tentant, ils sont toujours à sa hauteur à la caisse, et puis sa soeurkiètoutefine me demande d'en acheter")

Qui les lui donne ? ("ah ça, il se sert tout seul dans le placard, Docteur"...)

​...il a deux ans...

Il y a des cultures où, c'est comme ça, un enfant en bonne santé est un enfant "très arrondi" ..

[joli adjectif né d'une naïve et coquette cervelle enfantine]

...alors la grand-mère s'en mêle : "pourquoi qu'il est tout mègue cet enfant, il fait souffreteux"

Il y a des maladies et des médicaments qui font grossir, là, déjà, on rigole beaucoup moins...

Il y a aussi des parents qui sont rassurés de voir leur enfant grossir:

Quelquefois on comprend : "il est né grand préma, on a lutté pendant des semaines pour qu'il prenne 10 grammes, alors c'est bon de le voir bien grassouillet aujourd'hui"

Mais quelquefois, on a plus de mal : "c'est terrible, Docteur, il se fait charrier à l'école, il est malheureux"... Alors là, là, on n'est pas loin du "Münchhau-truc par procuration"...

Je ne suis pas là pour juger (encore moins pour dire que c'est facile), mais juste, modestement, essayer de faire comprendre aux (grands-) parents qu'ils ne peuvent pas s'attendrir des rondeurs de "leur petit"...ils font le lit de maladies du futur (proche) de leur chérubin...

..syndrome métabolique qu'on lit dans les bouquins...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article