Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Stéthoscope en compote

Stéthoscope en compote

Humeurs d'un médecin de PMI, mère et femme à ses heures

Adhésion parentale

Alors aujourd'hui je vais vous raconter la loi sur la protection de l'enfance du 5 mars 2007. Celle en vigueur actuellement.

​L'idée est louable : privilégier au maximum l'adhésion des parents (NDLR : adhésion n'est pas adhérence, les parents collants, beurk).

​Bref, voilà (schématiquement) comment ça marche :

​Prenons M. et Mme Tructruque. Ils ont trois enfants : Bidule, Machin et Duchmol (...déjà les prénoms suffiraient que l'on se mobilise...)

Bon, ils ont du mal à entendre que Bidule aurait besoin d'orthophonie,

que Machin pourrait obéir autrement qu'en le privant de bisous,

et que Duchmol profiterait d'aller un peu en garderie pour ne pas rester toute la journée dans la poussette (Mme Tructrucque tient une boutique de livres éducatifs biodégradables pour enfants intolérants au gluten)

Bref rien de "follement dramatique", rien qui ne mériterait de faire la Une du 20h, mais plein de petites choses qui font que l'on propose notre aide.

Quand on arrive au bout de ce que la PMI peut proposer (en supposant qu'on a obtenu leur confiance et que les choses ont un peu avancé), on aimerait que le travail se poursuive après nous : Deux possibilités :

​1/ les parents restent d'accord avec nous et acceptent de continuer à être soutenus par des professionnels : super, on est dans le cadre "administratif". Les parents signent un contrat avec l'Aide Sociale à l'Enfance pour une mesure éducative précise, pour une durée définie, renouvelable (ou pas).

​2/ les parents nous disent qu'on est "bien-gentils" et que eux aussi ont été "bien-gentils" jusqu'ici mais que "là, c'est bon ça suffit, l'ASE faut pas exagérer, on ne va pas non plus placer nos enfants pendant qu'on y est..."...

... c'est là que ça se complique car pas de mesure administrative possible...seule mesure éducative possible : la mesure "judiciaire"...sauf que pour saisir le Juge pour enfants, ça ne suffira pas.

Du coup, rien de formalisé possible pour cette famille au regard de la loi.

Mais je vous rassure, nous avons la chance d'être en France et dans une grande ville, et tout un étayage reste possible (service scolaire, centres medicopsychiatriques, tissu associatif, assistantes sociales, centres psychopédagogiques, travailleurs familiaux et tout et tout).

​Et là, bah, on n'est plus triste, on est fier de payer des impôts! Vraiment, fier!

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000823100&dateTexte=20070306

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article