Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Stéthoscope en compote

Stéthoscope en compote

Humeurs d'un médecin de PMI, mère et femme à ses heures

C'est tellement pfiiiiiuuuuuu

Il y a quelques semaines, je vous racontais la Loi sur la Protection de l'enfance du 5 mars 2007.

​Et pendant que je vous racontais, les penseurs des lois goupillaient un nouveau texte-que j'étais même pas au courant...

​Je vous devais bien une mise à jour!

​Alors donc, je vous présente [tadam] la Loi du 14 mars 2016 :

​et là ça fait du bien, parce que ce nouveau texte met l'enfant au centre des débats (ça paraît être le minimum mais ce n'était pas le cas du précédent qui plaçait les parents au premier alinéa!)

​Démonstration :

Ancienne loi :

"Art. L. 112-3. - La protection de l'enfance a pour but de prévenir les difficultés auxquelles les parents peuvent être confrontés dans l'exercice de leurs responsabilités éducatives, d'accompagner les familles et d'assurer, le cas échéant, selon des modalités adaptées à leurs besoins, une prise en charge partielle ou totale des mineurs. Elle comporte à cet effet un ensemble d'interventions en faveur de ceux-ci et de leurs parents. Ces interventions peuvent également être destinées à des majeurs de moins de vingt et un ans connaissant des difficultés susceptibles de compromettre gravement leur équilibre. La protection de l'enfance a également pour but de prévenir les difficultés que peuvent rencontrer les mineurs privés temporairement ou définitivement de la protection de leur famille et d'assurer leur prise en charge

Nouvelle loi :

​"« Art. L. 112-3.-La protection de l'enfance vise à garantir la prise en compte des besoins fondamentaux de l'enfant, à soutenir son développement physique, affectif, intellectuel et social et à préserver sa santé, sa sécurité, sa moralité et son éducation, dans le respect de ses droits.
« Elle comprend des actions de prévention en faveur de l'enfant et de ses parents, l'organisation du repérage et du traitement des situations de danger ou de risque de danger pour l'enfant ainsi que les décisions administratives et judiciaires prises pour sa protection. Une permanence téléphonique est assurée au sein des services compétents."

​Et bah moi, je trouve ça chouette. On est bien d'accord, ça change pas grand chose en pratique....mais ça fait du bien à la remise en question de nos pratiques professionnelles.

​Et de me dire que souvent, peut-être, nos propres défenses de parents, de femmes, d'hommes, d'anciens enfants... nous font raisonner à l'envers et nous incitent à croire "que ça va aller mieux, que les parents ont compris, que l'enfant ne va pas si mal"...c'est tellement pfffffffiiiiiuuuuuu de se dire qu'il faut retirer un enfant à sa famille...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :