Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Stéthoscope en compote

Stéthoscope en compote

Humeurs d'un médecin de PMI, mère et femme à ses heures

Les écrans...on en parle ?

-Maman, on peut regarder un DVD ?

​-(Voix off : ouiiiii! Raiponce, mon préféré!!)...Non, on va faire un jeu de société toutes ensemble les filles, ce sera plus sympa!

​Je crois que je suis pire que mes enfants...

Alors, en 2008, Tisseron nous recommandait la règle des 3-6-9-12 :

Aucun écran avant 3 ans, pas de console avant 6 ans, pas d'internet avant 9 ans et pas de réseau social avant 12 ans.

[www.sergetisseron.com]

Bon, rassurez-vous c'est juste pas-jouable, 8 ans après.

​Mais ya des trucs possibles quand même : poser des règles sur le temps max d'utilisation journalière (max max 18h par jour), proposer des activités plus traditionnelles pour varier les plaisirs (bataille de la plus grosse crotte de nez), regarder avec eux ("maman, tu peux arrêter tes commentaires, qu'on puisse entendre ce qu'ils racontent")

​L'idée est de varier. Les écrans font travailler la mémoire à très court terme et la vitesse de travail.

​C'est bien mais ça ne peut pas être exclusif des autres activités qui permettent de développer une mémoire à plus long terme.

Ya qu'à voir les numéros de téléphone : qui les connaît encore par coeur ?

Pareil pour les recherches sur les fossiles de phasmes en Papouasie occidentale : avant on allait au CDI, on affrontait le regard suspicieux des documentalistes, on photocopiait ce que l'on pouvait etc. Maintenant, un coup de tablette et voilà.

Du coup, on fait moins l'effort de retenir, tout est à disposition en temps réel! Chouette et nostalgisant (hum!) à la fois.

​La console, comme son nom l'indique c'est un doudou...qui évite d'affronter les problèmes. Une contrariété = une partie d'Angrybirds.

Les réseaux sociaux, on en parlera une prochaine fois. Mais juste une citation assez synthétique d'Olivier Revol, pédopsychiatre de son état : "Laisser un gamin de 13-14ans tout seul dans sa chambre avec un accès internet, c'est comme lui donner 200 euros et le déposer à 2h du matin à Pigalle"

Pour nous achever, je dirais qu'il faudrait que l'on commence par analyser l'image que l'on renvoie à nos enfants avant de leur reprocher quoi que ce soit...​

​"Maman, tu peux lâcher ton blog et venir me lire une histoire" [mise en abîme sans douleurs]

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dr Mimie 15/07/2016 19:02

Notre génération va avoir ce challenge la .. Gerer leur rapport à internet alors meme quils seront meilleurs que nous !

Krastoll 15/07/2016 22:34

Oui et cela passe sans aucun doute par une éducation à la confidentialité et aux droits et devoirs de chacun...de l'éducation civique, comme qui dirait ��