Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Stéthoscope en compote

Stéthoscope en compote

Humeurs d'un médecin de PMI, mère et femme à ses heures

Ça peut pas faire de mal

Ça peut pas faire de mal

 

 

En matière de vaccination, la force de conviction du docteur est un catalyseur majeur.
Mais voici cependant la réalité de mon quotidien, la fleur à la seringue :

(publié par l revue Médecine et Enfance, numéro de janvier 2017)

 

À l'usure :
Gabriel, sept mois, vient me voir pour une sixième consultation. La mère amène un vaccin hexavalent...usée d'attendre qu'un quinta/pentavalent soit disponible.
Peut-être mes arguments ont-ils également un peu aidé?
"L'hépatite B, c'est le cancer du foie assuré et je vous rappelle l'absence de lien avec les maladies neurodégénératives : http://www.who.int/vaccine_safety/committee/topics/hepatitisb/multiple_sclerosis/Jun_2002/fr/"
 

Droit au remord :
Quelquefois c'est aussi la carence qui crée l'offre :
Ces parents demandent un rendez-vous pour un BCG à effectuer à leur quatrième enfant.
Les aînés n'ont pas été vaccinés. "C'était inutile, à l'époque, nous pouvions le faire partout tout le temps si le cœur nous en disait".

Argumenté :
Cette maman me dit qu'elle préfère attendre la prochaine consultation pour faire vacciner son enfant. Rapport aux dangers de l'aluminium.
En effet, elle a lu des articles écrits parun grand Professeur de médecine. Alors là, ça m'intéresse :
 "Ah oui? Un infectiologue?
- Non!  Un oncologue.
- ...
 Je vous le donne en mille?
http://petitions.ipsn.eu/penurie-vaccin-dt-polio/index.php

 Je lui demande si elle sollicite son plombier pour un problème d'ourlet...
Je l'engage à avoir le même regard critique sur le Professeur en question que sur les laboratoires pharmaceutiques.
Et je l'invite à garder à l'esprit que la myofasciite à macrophages est une entité purement française, exclusivement histologique et sans aucune symptomatologie clinique...
http://www.who.int/vaccine_safety/committee/reports/october_1999/fr/
Comme disait Jules Romain par la voix du bon Docteur Knock : "Les gens bien portants sont des malades qui s'ignorent!"
 Je ne pensais pas la revoir. Elle est revenue. Je ne perds donc pas espoir.

Déprimant :
Ces parents ont vu le reportage d'Envoyé Spécial sur France 2 un certain 11 février 2016 au soir. Je vous engage à le regarder, un cas d'école en matière d'erreurs, d'approximations, de manipulations, de parti pris et d’alarmisme.
https://m.youtube.com/watch?v=Gy2GvrMvsiM

Détestable :
Ce père me répond que les enfants des autres sont vaccinés.
À quoi bon faire vacciner les siens?
Il est intéressant de connaître ce père dont les enfants seront apparemment les seuls à ne jamais voyager de leur vie et à ne jamais côtoyer personne qui aura voyagé.
Il semble, hélas, que notre société tende vers une individualisme contre lequel il faut absolument lutter, ne serait-ce qu'en matière de santé publique.

Désespérant :
Dans la même veine, le pharmacien a dit à ces parents que la vaccination contre la rougeole était inutile. "Maladie bénigne qui a disparu de toutes façons".
Mais ouiiiii qui AVAIT disparu et réapparaît depuis 2008 (au total, entre le 1er janvier 2008 et le 31 avril 2015, l’InVS a répertorié près de 23 500 cas de rougeole dans notre pays : près de 1 500 cas de pneumopathies graves, 34 cas de complications neurologiques et dix patients sont décédés)
http://inpes.santepubliquefrance.fr/10000/themes/rougeole/index.asp

Chargé d'émotion :
Le fils de la meilleure amie du père "a attrapé l'autisme quinze jours après un vaccin".
Le lien de causalité est tellement évident que le combat est de courte durée. Les arguments du docteur feront mouche :
Cette fameuse étude Wakefield parue en 1998 dans The Lancet a beaucoup fait parler d'elle... Mais les journalistes ont été beaucoup moins loquaces lorsque sa validité a été annihilée (presque immédiatement après sa parution) : méthodologie très discutable, rétractation de dix des auteurs dès 2004 et finalement retrait de l'article en 2010.
http://www.bmj.com/content/342/bmj.c7452
Et l'étude d’Anjali Jain de 2015 parue dans le JAMA confirmera l'absence absolue de lien entre vaccin ROR et autisme.
http://jama.jamanetwork.com/mobile/article.aspx?articleid=2275444

De là à dire que Wakefield était un escroc... Je ne vais même pas le suggérer, je vous l'affirme sans détour!

Où l'on comprend que les formations initiale et continue des professionnels de santé sont un fondement en matière d'efficacité de couverture vaccinale.
En commençant par l'expérience :
se faire vacciner eux-mêmes... Comment pouvons-nous être persuasifs quand nous-mêmes ne sommes pas convaincus et objets de cette vaccination?
Et si l'on me posait la question : Vaut-il mieux, pour la France, une politique vaccinale d'obligation ou de recommandation ?
Je répondrais évidemment : Formation! Formations initiale et continue.
L'obligation permettrait effectivement une bonne couverture vaccinale mais les professionnels de santé ne sauraient rapidement plus communiquer sur la vaccination. Or la communication reste essentielle pour convaincre.
http://pediatrics.aappublications.org/content/127/Supplement_1/S127.long

Dramatique :
Il est des arguments qui ne devraient plus être utilisés car ne devraient plus être une réalité.
Il y a quelques semaines, à l'hôpital Necker, un enfant du quartier est mort d'une méningite à méningocoque C.
Cet événement atroce et inadmissible donne la rage de continuer à se battre.
Cela nous oblige à ne pas nous laisser aller à dire  (comme cela a pu m'arriver, des jours de mauvaise humeur) :
"Pensez ce que vous voulez...
Croyez qui vous voulez...
Mais entendez que je ne suis pas d’accord avec vous, ne le serai jamais et vous engage à consulter l’un de mes confrères (liste complète fournie) qui saura, sans doute mieux que moi, vous supporter (au sens premier du terme)"


Lorsque l'on a raconté tout cela, il est un peu difficile d'avouer la réalité des choses…et pourtant… :
Après avoir exposé des trésors de démonstrations scientifiques, de santé publique, d'éthique, de bon-sens, de balances bénéfices-risques, de risques individuel et collectif... L'argument le plus efficace reste bien souvent (malheureusement?) :
"Si je devais vous parler en tant que mère, et non plus seulement comme médecin : Je vous dirais que j’ai fait vacciner mes enfants les yeux fermés, sans ja-mais au-cune hésitation.''

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article