Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Stéthoscope en compote

Stéthoscope en compote

Humeurs d'un médecin de PMI, mère et femme à ses heures

Toi, je t'aime. Toi, je t'aime. Toi, je ne peux pas t'aimer.

Toi, je t'aime. Toi, je t'aime. Toi, je ne peux pas t'aimer.

Il y a quelques mois, nous avons reçu une information préoccupante pour une élève de classe primaire. 

Mais, bon, ça nous concernait pas directement. 

Si nous étions sollicités, c'était pour évaluer le petit frère de moins de trois ans. 

Qui semblait aller plutôt bien. Comme le reste de la fratrie. 

Cette jeune qui faisait l'objet d'inquiétudes, disait subir des coups de la part de ses parents. 

Les parents, la fratrie ont tout nié. Les traces étaient dues à des altercations entre élèves.  Selon eux. Tous la même version. Même sa version à elle, qui s'était finalement rétractée. Non ! Bien sûr que non ! Elle n'avait jamais été tapée. C'est la confidente à l'école qui l'avait poussée à inventer tout ça. 

Des gens charmants, a expliqué l'école. Tout le reste de la fratrie déjà passé avant elle, brillant. 

Elle, la seule à être en échec scolaire. Elle, la seule, provocatrice, cherchant en effet la bagarre auprès de ses camarades. Elle, le mauvais objet, en milieu scolaire.  

En milieu familial aussi ? 

 

L'évaluation n'est pas finie. Mais je ne peux que me demander :

Pourquoi est-elle si différente de ses frères et sœurs ? 

On en connaît quand même pas mal des histoires de vilain petit canard...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article