Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Stéthoscope en compote

Stéthoscope en compote

Humeurs d'un médecin de PMI, mère et femme à ses heures

Effroi et soupir

Effroi et soupir

Un couple décomposé entre dans le cabinet médical ce matin... 

Visages d'outre-tombe tous les deux. 

Ils amènent leur petit dernier. 

Il n'a même pas un mois. 

Il est superbe, je le devine, dans les bras de sa mère. 

Ils le déposent sur la table d'examen et me regardent avec angoisse. 

- Bonjour ! Comment allez-vous ? 

- On est très inquiets, Docteur !  Vous allez voir... Allez-y ! Examinez-le ! 

-...? 

Examen parfait ! Un tonus de champion ! Des regards qui en disent long ! Une auscultation nickel !  Des hanches d'une efficacité redoutable ! Des pouls fémoraux battants presqu'à l'œil nu... Bref... Tout. Va. Bien. 

- Dites moi ! Qu'est ce qui vous inquiète ? 

- Notre enfant a une boule qui gargouille sous le nombril... 

Ah oui ! Une toute petite hernie ombilicale de rien.

Que je suis soulagée ! 

Je déteste qu'il y ait des problèmes en fait. 

Eux aussi, d'ailleurs. Ah bon ? Ah bah oui... 

Comme quoi, doc et parents n'ont pas toujours le même regard mais se retrouvent dans les mêmes craintes de la pathologie. 

Je rassure.

Hyper fréquent. 

Aucun caractère de gravité, les hernies ombilicales, si elles sont réductibles et pas trop énoooooormes... 

Ça "rentrera" tout seul dans l'ordre lorsque la ceinture abdominale se renforcera. 

C'est juste une faiblesse de la paroi qui laisse saillir un petit bout d'intestins... D'où les gargouillis... 

Ya longtemps, on plaçait une pièce de cinq francs sur la hernie que l'on fixait avec une bande bien solide. Jusqu'à ce que l'on se rende compte... Qu'à part occuper les parents... Ça ne servait à rien. 

Donc rien à faire d'autre que d'admirer cet enfant qui va magnifiquement bien. 

Et si vraiment, à trois ans, c'est toujours pas en place... On ira demander l'avis du chirurgien  ! 

Ah bah ça va mieux déjà ! 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article