Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Stéthoscope en compote

Stéthoscope en compote

Humeurs d'un médecin de PMI, mère et femme à ses heures

Tu me donnes, ça, toi ? À moi ? Waouh !

Tu me donnes, ça, toi ? À moi ? Waouh !

Dingue !

En consultation, une maman toute super chouette m'annonce qu'elle a pris la décision de donner quelque-uns de ses ovocytes. À des inconnues. Anonymement. Elle a quatre enfants. Ça va bien pour elle comme ça, merci bien.

Elle me raconte le parcours que cela implique (les examens en tout genre, se dépêcher à 37 ans ce sera périmé, les traitements de stimulation ovarienne, etc) OK.

Mais avant tout cela, prendre le premier rendez-vous : appel à un premier centre hospitalier proposant cette activité : elle appelle une fois, deux fois, trois fois, quatre fois. Jamais personne pour répondre. Appel à un deuxième centre hospitalier patatipatata, quand même beaucoup plus loin de chez elle. Rendez-vous dans quatre mois. Ah mais non ! Dans trois mois trois quart, elle fêtera ses 38 ans. Appel à un troisième centre hospitalier patati patata, encore plus, quand même là, très très loin de chez elle. Ouf, c'est le bon. 

Cette épreuve de la prise de rendez-vous est peut-être une présélection des candidates vraiment vraiment motivées ?!... 

 

Mais, pourquoi m'a t elle confié cela, maman super chouette ?

Pas pour parler. Ça va. Des sujets de discussion. On en trouve d'autres, à la PMI.

Non, elle m'a confié ça, parce qu'elle voulait savoir s'il y avait des risques de pathologie X ou Y, pour les enfants nés de ce mode de fécondation. Comme j'ai pu, j'ai tenté d'atténuer ces angoisses altruistes puissance deux.

 

Bon, moi, j'ai plus l'âge de donner mes ovocytes. Mais mes émotions, que vous les vouliez ou pas, je vous en fais don.

Et là, j'ai à vous donner un mélange tendre d'admiration et de respect. 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article