Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Stéthoscope en compote

Stéthoscope en compote

Humeurs d'un médecin de PMI, mère et femme à ses heures

Des petites filles à aimer

Des petites filles à aimer

Le jour de l'incendie de Notre Dame.

Ce jour-là, a ouvert, juste en face, un centre de santé pour femmes enceintes vivant à la rue.

Son but est de prendre en charge le suivi des grossesses normales de ces futures mères sans domicile.

C'est le boulot des hôpitaux, me direz-vous.

C'est pas faux, vous répondrai-je.

Mais de fait, les hôpitaux débordent. Et ces femmes ont besoin d'être "cocoonnées". Sinon, on le voit bien, elles ratent leurs rendez-vous, changent de lieu de suivi...

Alors l'idée est venue, à la PMI de Paris, de créer ce centre. Des sages-femmes de PMI y consultent et y échographient. Une psychologue y reçoit ces femmes au parcours si lourd.

(Au 7e mois de grossesse, elles sont adressées à une maternité hospitalière. Pour qu'elles n'arrivent pas sans connaître et être connues, au moment d'accoucher)

 

Et bah le centre affiche complet depuis son ouverture. Plus de 200 femmes simultanément prises en charge !

Comme pour les Restos du Cœur, on hésite à se réjouir de ce succès.

 

Ce qui peut nous réjouir, cependant, c'est la confiance que les patientes accordent aux professionnelles de ce centre. Elles y viennent et y reviennent et y rerereviennent. Et s'y endorment, même, parfois, sur la table d'examen. Preuve de confiance, s'il en est !

 

Et puis... cerise sur leur ventre arrondi, le centre a passé un accord avec la boulangerie voisine : tous les invendus lui sont donnés.

Des croissants.

A tremper.

Non pas dans un café.

Non pas dans un déca'.

Mais dans un Nescafé* décaféiné.

Car c'est ce breuvage-là que ces femmes affectionnent particulièrement.

Et nous de sourire, attendries.

Des petites filles, ces futures mamans.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tijac 21/10/2019 19:58

Au début, on s'attend à 1 description de la misère humaine, et au contraire cela devient une histoire touchante et pleine d'espoir..
Merci pour ce très beau billet !!!

Krastoll 21/10/2019 21:05

Adorable Tijac????