Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Stéthoscope en compote

Stéthoscope en compote

Humeurs d'un médecin de PMI, mère et femme à ses heures

Se connaître. Au moins se connaître...

Se connaître. Au moins se connaître...

Par chez nous, lorsqu'une information préoccupante concerne un enfant de moins de 3 ans (ou de moins de 6 ans non scolarisé dans le public), le service de PMI est sollicité pour évaluer la situation.

De même lorsque ce n'est pas une information préoccupante mais un Soit-transmis. C'est-à-dire une demande d'évaluation complémentaire par le Parquet. 

Ça fait des années que c'est ainsi.

L'autre jour, j'ai appelé un substitut du procureur. Nous étions inquiètes pour des enfants et voulions avoir son avis.

Il me demande pourquoi c'est un médecin de PMI qui l'appelle.

Au début, je n'ai pas compris sa question...

Et après un bref échange, j'ai douloureusement constaté qu'il ne savait pas comment sont évaluées les situations d'enfants sur le terrain.

 

À l'heure où la Cour Européenne des Droits de l'Homme condamne la France pour ses défaillances en matière de protection de l'enfance.

À l'heure où la Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme publie un avis sur un dispositif de Protection de l'Enfance en souffrance.

À l'heure où certains départements réduisent leurs services de PMI à l'ombre d'eux-mêmes... 

J'ai un rêve...

...Qu'enfin l'on cesse de cloisonner la Prévention en France.

Ce ne peut être que grâce à une prévention efficace que la protection prendra sens.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article