Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Stéthoscope en compote

Humeurs d'un médecin de PMI, mère et femme à ses heures

😱😱😱 (histoire fictive donc complètement caricaturale)

😱😱😱 (histoire fictive donc complètement caricaturale)

Il a 3 ans
Il a démonté le cabinet médical. 
J'ai cru qu'il allait se tuer 14 fois, se blesser gravement 23 fois et me faire perdre patience 194 fois. 

Cet enfant n'a pas de troubles de la relation. Cet enfant n'est pas hyperactif de TDAH de je sais pas quoi. Cet enfant n'est pas un enfant-roi. Il est juste totalement "insecure"...

"Il a du mal à se concentrer votre enfant. Il se met en danger beaucoup là. Quand même.
(Traduction : il va y avoir des morts 😱)
- Non. Je ne trouve pas.
(Traduction : sa mère est complètement dans le déni  ðŸ˜±ðŸ˜±)

- Il cherche peut-être un cadre rassurant ? Qu'il puisse se laisser aller, entouré de personnes soutenantes qui décident pour lui.
- Vous ne me trouvez pas suffisamment rassurante ? Charles-René, viens voir maman.

Charles-René continue à vider la boîte de mouchoirs. Fixant sa mère avec défi.

- Il est futé. Vous avez vu ? Il a compris comment sortir les mouchoirs de leur boite. 
- Je crois que vous ne lui rendez pas service en ne posant aucune limite.

Charles-René a cessé de s'agiter. Il me regarde intensément.

- C'est de la bienveillance éducative, Dokeuteur. Je ne vous pensais pas si réac.
- On peut poser un cadre avec bienveillance. Je pense même que poser un cadre stable et sécurisant EST l'incarnation de la bienveillance éducative.

Regard d'enfant toujours accroché au mien.

- Viens Charles-René, on va trouver un autre médecin. Ici c'est trop mal rangé."

Texte illustré par un dessin du grand Antoine Chereau  que vous pouvez retrouver ici :

https://www.antoinechereau.fr/categorie-produit/albums

Et sur sa page Fb pro :

urlr.me/6yMRH

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Désolé pour mon "absence" dans les commentaires ces derniers temps. Il a fallu faire face à une forte augmentation d'activité, tout en déménageant et en préparant en douceur la retraite .<br /> Votre blog est toujours aussi agréable à visiter et vos billets ont toujours plusieurs niveaux de lecture.<br /> Je vous souhaite une bonne année à vous et à toute votre famille.
Répondre
T
Bonjour,<br /> Cette histoire évoque probablement immédiatement des souvenirs, chez tous les médecins travaillant avec des enfants ;-) <br /> Comme phrase étonnante (permettant aux parents de se donner bonne conscience), il y a aussi " il se gère tout seul" .....<br /> <br /> J'aime beaucoup les enfants hyperactifs et les parents ont du se "se passer l'info", car mon quota d'enfants hyperactifs était élevé. Très récemment, j'ai eu le plaisir de revoir un de ces patients, âgé maintenant de 20 ans et faisant des études d'ingénieur. Après 7mn de consultation, en le voyant extrêmement calme, je n'ai pas pu retenir un sourire et dire( en riant à moitié) à sa mère :<br /> -" c'est fabuleux comme Rémi* est transformé ! Vous vous rappelez qu'il était un <br /> hyperactif sévère quand il était petit ?<br /> - Oh ça, on ne risque pas de l'oublier ! Mais, heureusement que vus avez été là pour nous.<br /> On est allé voir des psychologues, trois en tout, qui nous ont plus enfoncés qu'aidés, qui nous ont tous dit qu'il n'était pas normal. Vous, vous nous avez toujours dit qu'il était normal, mais hyperactif, qu'on nous regarderait souvent de travers comme si nous élevions mal nos enfants, mais que les autres personnes ne feraient pas mieux que nous si elles avaient elles aussi un enfant hyperactif sévère. Ce qui nous a rassuré aussi, c'est que vous avez parlé de votre frère hyperactif et que vous nous avez donné plein d'astuces au fil du temps.<br /> Vous savez on a été souvent déstabilisés et on ne savait plus quoi faire. Heureusement, comme il faisait plein d'otites, on était souvent chez vous (grand sourire) et à chaque fois on repartait rassurés. En plus, il aimait bien venir chez vous." <br /> Le monologue de la maman a continué pendant plus de 5 minutes et elle a pu à la fois "vider son sac" et remercier, pendant que son fils attendait tranquillement, parfaitement détendu, mais avec 1 dos très droit et 1 attitude élégante.<br /> Pour clore en douceur ce sujet, j'ai demandé : "j'ai le droit de vous dire 1 connerie ? "<br /> Sourire de la maman pour acquiescer, sourire du fils qui a l'habitude que je le fasse rire depuis qu'il était tout petit.<br /> "Il faut être fiers de vous ! Vous avez sacrément bien accompagné Rémi* pendant son enfance et du coup il a pu se construire. Non mais, hé ! Rigolez pas ! Regardez le : détendu, réussissant ses études "haut la main", se tenant parfaitement droit, mais avec 1 posture élégante et en plus avec sa taille de 1m90 il est impressionnant. Vous allez voir toutes les filles vont lui courir après !!! "<br /> Éclat de rire, YES !!! Un cap vient de se passer. La maman vient de se débarrasser d'un poids lourd, elle était déjà fière de son fils, mais elle va aussi,progressivement, être fière d'elle. Idem pour son mari. Leur fils pourra facilement couper le cordon, mais il reviendra facilement les voir.<br /> Un seul petit bémol : je ne me rappelle pas avoir fait autant de choses que ce que cette maman a décrit..... Début d'Alzheimer ou souvenirs de la maman amplifiés par le temps ? Les 2 assurément....<br /> <br /> PS : Rémi* n'est pas le prénom de ce patient, il a été changé pour maintenir le secret médical
Répondre
K
Oh oui ! Ne pas oublier de dire aux parents combien ils peuvent être fiers. Merci merci !!! Je vous souhaite une belle fin d'année. Je suis ravie (et fière ;-)) de la clôturer en vous lisant...