Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Stéthoscope en compote

Stéthoscope en compote

Humeurs d'un médecin de PMI, mère et femme à ses heures

Vous allez voir, c'est un jeu d'enfants

De plus en plus de gens bénéficient de formations aux gestes d'urgence, depuis novembre 2015. Franchement, je trouve ça extra et je ne saurais que vous encourager à en faire autant. Mais au cas où vous seriez occupés par d'autres priorités, je compte ici vous livrer quelques clefs. Quelqu'un fait un malaise à vos côtés: 1/ Prévenir ou faire prévenir les secours (15 ou 18, peu importe les deux plate-formes sont en lien) ET simultanément : 1bis/ Évaluer : * Est-il conscient? (inconscient si ne répond même pas à la douleur -d'un pincement, par exemple. On ne se défoule pas non plus). *Respire-t-il? On dégage au maximum les voies aériennes : Ouvrir les vêtements au max, vider la bouche si nécessaire. Et une main sur le torse, oreille posée sur le torse, on regarde si l'on voit le torse se soulever) A partir de là. Tout s'éclaire. Cas 1 : Conscient et Respire : On se détend. Et on surveille. Le malaise est fini. Cas 2 : Inconscient et Respire : Position latérale de sécurité en ayant bien dégagé les voies aériennes et on surveille Cas 3 : Inconscient et Respire Pas : Décharge d'adrénaline. Va falloir y aller : On dégage les voies aériennes et on masse : Bras tendus, une main sur l'autre, un tout petit peu en dessous de la ligne qui relie les deux mamelons. Et on appuie pas trop fort pour ne pas casser des côtes mais suffisamment pour opérer une dépression sur la cage thoracique (ici est l'intérêt de s'entraîner sur un mannequin). Le rythme de massage cardiaque est calqué sur le refrain de ''Staying Alive''. Vous pouvez chanter en même temps, personne ne vous en voudra. La bonne nouvelle c'est que vous n'êtes plus obligés de faire du bouche à bouche alterné avec les massages cardiaques. En revanche, on ne s'arrête JAMAIS de masser tant que les secours n' ont pas pris le relais ou que la personne n'a pas retrouvé un rythme cardiaque spontané. (ne vous inquiétez pas. Si vous l'avez réanimé il saura vous manifester qu'il faut arrêter de le masser ). Éventuellement si vous pouvez envoyer quelqu'un chercher le défibrillateur le plus proche. Ce serait chouette. Le défibrillateur est simplissime à utiliser. Tout est marqué dessus. Le seul truc à pas oublier c'est de ne pas toucher le patient au moment du choc électrique... A noter que chez les petits, il reste intéressant de faire le bouche à bouche car les causes respiratoires d'arrêt dominent largement sur les causes cardiaques-un coeur tout neuf, ça gaze, sauf malformations- (et c'est moins révulsant et à risque que chez le voisin incurique). Dans ce cas, on alterne 15 massages pour 2 insufflations, sans pause entre les gestes. Cas 4 : Conscient mais ne respire pas : En gros, c'est l'étouffement. Et si vous n'agissez pas vite, on va rapidement basculer en cas 3. Si le patient tousse: Rien à faire d'autre que l'encourager à tousser. Si plus aucun filet d'air ne passe plus : 5 tapes énergiques entre les omoplates. Si c'est sans effet : manoeuvre de Hemlich ou de Mofenson . Si c'est sans effet: Nouvelles tapes dans le dos... Jusqu'à l'avoir sauvé ou être passé au cas 3, massage etc. Bon. On est pas mal, là. On fera les brûlures et autres hémorragies une prochaine fois?

Vous allez voir, c'est un jeu d'enfants
Vous allez voir, c'est un jeu d'enfants
Vous allez voir, c'est un jeu d'enfants

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article